Mes lectures

Sorcières. La puissance invaincue des femmes, de Mona Chollet

Quelle lecture puissante ! J’ai dévoré cet essai comme un roman. L’auteure Mona Chollet s’intéresse à l’histoire de la domination et de la peur envers les femmes et nous aide à comprendre le fonctionnement de notre monde contemporain. Cette lecture m’a permis de mettre des mots sur un tas d’émotions, de colère, de frustrations que je peux ressentir à certains moments de ma vie. Mais elle m’a également menée vers le chemin de la connexion avec moi-même, dans la force créatrice des femmes. Et ça fait du bien !!!

L’essai est composé de trois parties et explore des pans de la féminité particulièrement stigmatisés, commentés, rejetés : la femme indépendante, la femme sans enfant, la femme âgée. Je me suis reconnue et j’ai reconnu des amies, des membres de ma famille, de mon entourage. Bref, ça m’a parlé fort !

  • Les femmes indépendantes : mais quelle menace pour l’ordre établi et la société patriarcale, mais pour qui se prennent-elles ? Allez traitons-les de putes, de folles, de mal baisées. Analysons toutes leurs paroles et leurs gestes à l’aune de leur volonté de vivre leur vie… et si elles trébuchent, crachons-leur à la figure : « trouve-toi un homme, un père, un mari, retourne à ta place ».
  • Les femmes sans enfant : des femmes incomplètes bien sûr, mais pour qui se prennent-elles à vouloir décider pour leur corps et pour leur vie ? Des femmes sans cœur : comment peut-on ne pas aimer avoir des enfants alors qu’elles sont faites pour cela ? Des tordues, oui !
  • Les femmes âgées : beurk, la dégoutante qui a vieilli et qui est ménopausée. À quoi sert-elle ? Qu’elles disparaissent, les inutiles. Rendons-les invisibles.
  • Sans oublier, la fin consacrée au corps féminin et à la médecine, la misogynie de l’univers médical, l’appropriation des corps pour la science… Voilà, voilà !

Le début de l’essai offre un retour historique sur les sorcières du Moyen Âge qui ont été pourchassées, torturées, brûlées, alors qu’elles n’étaient que des femmes possédant un savoir et une expérience. Le savoir de la guérison par les plantes, l’expérience de faire naître des enfants et de soulager les douleurs de l’enfantement. J’ai ressenti des nausées et des frissons d’horreurs lorsque Mona Chollet était son discours d’exemples précis et documentés.

J’ai également appris beaucoup de choses sur les mouvements féministes américains, et notamment sur Gloria Steinem. À ce propos, avez-vous vu la mini-série Mrs. America qui retrace les débuts du féministe aux États-Unis ? Moi, pas encore !

Bref, je recommande à toutes (et à tous !) de se plonger dans Sorcières. La puissance invaincue des femmes : un moment de lecture éclairant, un style limpide, un fourmillement de références et d’exemples !

Sorcières. La puissance invaincue des femmes, Mona Chollet, Zones, 2018.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s