Mes courts récits littéraires

Les corps étrangers

Mon bébé est né. Je suis seule dans la chambre d’hôpital. Je parle à voix-haute et je répète : Mon bébé est né. Je ne reçois aucun écho. Je ne dois pas être sur la bonne fréquence. Mon encéphalogramme émotionnel est plat. Mes yeux descendent sur mon ventre, vide, gros, flasque. En trois poussées, il a perdu tout intérêt. La seule attention qu’il attirera désormais est celle du pèse-personne et du coach sportif. Chaque jour, je contrôlerai ma nourriture et j’attendrai impatiemment les quelques semaines de répit pour mon utérus avant que je ne fasse subir à mes abdominaux des séances d’efforts quotidiens. Je n’aurai qu’un objectif : effacer toute trace de l’enfant. Mon ventre devra être celui d’une femme, pas celui d’une mère.

Lire la suite « Les corps étrangers »