Un goût de cannelle et d’espoir, de Sarah McCoy et la recette des petits pains Thomasplitzchen

Le roman :
Un goût de cannelle et d’espoir, paru aux États-Unis en 2012, raconte deux histoires qui n’en forment qu’une. La première se déroule en 1944 en Allemagne et nous fait rencontrer le personnage d’Elsie Schmidt, fille de boulangers alors âgée de 16 ans.

La 2e histoire est contemporaine, elle se passe en 2008 au Texas, et nous fait rencontrer Reba Adams, une journaliste qui, pour les besoins d’un article sur les traditions de Noël en Allemagne, pousse les portes d’une boulangerie allemande et rencontre Elsie Schmidt, désormais âgée de 80 ans, et sa fille Jane.

S’ensuit alors une belle rencontre entre ces trois femmes lors de laquelle de nombreuses confidences et des secrets seront dévoilés.

La recette (extraite de l’annexe du roman) :
Pour les petits pains :
2 tasses de farine tout usage
1/2 cuillère à café de sel
1/2 tasse de beurre
1/2 tasse de sucre blanc ou brun
2 cuillères à café de levure chimique
1/2 tasse de lait
Pour la garniture :
3 cuillères à café de beurre fondu
1 tasse de raisons de Corinthe, raisins secs, canneberges ou n’importe quel petits fruits secs que vous avez sous la main
1/4 de tasse de sucre
Pour le glaçage :
3 cuillères à soupe de beurre fondu
Quelques gouttes d’extrait de vanille
2 tasses de sucre glace

Préparation :
Mélanger tous les ingrédients pour les petits pains. Sur une planche de bois farinée, étaler la pâte avec un rouleau à pâtisserie sur une épaisseur de 2 cm. Mélanger les ingrédients de la garniture : beurre, fruits secs et sucre. L’étaler sur la pâte. La rouler comme une saucisse et couper des tranches de 2.5 cm d’épaisseur. Les place en rond sur le côté, sur une feuille graissée et les faire cuire dans u four préchauffé à 180 degrés celsius jusqu’à ce qu’ils soient dorés sur le dessus. Pour moi, c’est environ douze minutes les jours de chaleur et quinze les jours froids. Pour faire le glaçage, mélanger le beurre, l’extrait de vanille et le sucre glace. Quand les pains sont sortis du four, les saupoudrer généreusement de sucre et laisser refroidir.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s