Mes petites réflexions

Un congé sabbatique ? Quelle drôle d’idée !

Pour ceux et celles qui auraient raté la parution de mon article sur LinkedIn au mois de juin où je dévoilais tous mes secrets concernant le pourquoi du comment de mon congé sabbatique !

La plupart des personnes à qui j’ai annoncé que je prenais un congé sabbatique m’ont dit : « Mais c’est génial, j’adorerais faire ça. » Je crois que c’était sincère, mais une petite lueur dans leurs yeux m’indiquait qu’une foule de questions se bousculaient dans leur tête. Alors, voici un aperçu des questions qui m’ont été le plus posées. Et voici ce que j’en pense ! #cestmavie

1.Un congé sabbatique, mais pourquoi ? Sous-entendu : tu es complètement folle, tu vas bousiller ta carrière. #avouequetuaspriscettedecisionapresunesoireealcoolisee

En prenant la décision de faire une pause professionnelle, j’avais un projet très concret que je souhaitais mettre en œuvre : écrire un roman. J’ai mis du temps à accepter que je portais ce projet en moi depuis des années, car je le jugeais « irréaliste, déraisonnable, non orienté carrière, totalement non lucratif, etc. » Je le mettais donc de côté. Mais l’envie revenait sans cesse et me murmurait de plus en plus fort à l’oreille que je devrais l’écouter. J’avais beau essayer de l’enfoncer au plus profond, de l’écraser avec un couvercle, de lutter contre…, l’envie d’écrire un roman revenait sans cesse. Je trouvais cela pénible et je traînais cette envie comme un boulet en me disant : « Pourquoi est-ce que je ne peux pas me contenter de penser ascension professionnelle, développement de compétences, stratégie de carrière ? » Puis il s’est passé un truc fou ! En quelques mois, j’ai eu 40 ans, je suis devenue citoyenne canadienne et j’ai accompli un cycle de sept ans à la direction générale de l’organisme à but non lucratif pour lequel je travaillais. Les astres se sont alignés et je me suis dis que le moment était venu d’écouter mon envie, de lui faire une place dans ma vie, de l’accueillir, de la prendre à bras le corps. Et fin 2018, j’ai franchi le pas : j’ai démissionné et j’ai démarré un temps sabbatique, certaine et sereine.

Un congé sabbatique, ça ne s’improvise pas !

Si vous voulez lire l’intégralité de mon article, regardez-le directement sur LinkedIn 🙂

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s