Mes lectures

Le soleil des Scorta, de Laurent Gaudé

Mon cœur a fondu sous Le soleil des Scorta et sous la plume envoûtante de Laurent Gaudé ! Ce roman a toute les composantes que j’affectionne particulièrement : une saga familiale, les éléments naturels de la terre et la mer, le mysticisme et les croyances. C’est beau, c’est fort, c’est désespérant… C’est l’Italie, ou plutôt la terre des Pouilles, de la fin du XIXe sicle jusqu’aux années 1960.

L’écriture puissante et bouleversante de Laurent Gaudé cisèle à merveille le petit village de Montepuccio où de génération en génération, les Scorta sont accablés par le destin, depuis l’ancêtre qui n’a vécu que de rapines et de prison et qui se trompe de femme et engrosse sa sœur : ainsi naît la lignée des Scorta. D’une erreur d’un minable. Dès lors, les enfants engendrés essaieront – parfois – de s’en sortir, mais ils sont incapables d’échapper à leur destin, et lorsqu’ils s’aventurent pour l’Amérique, cette terre de renouveau et de liberté les refuse et les renvoie à leur crasse. Alors, que peut-on transmettre à ses enfants dans ce contexte ? La sueur… C’est la seule chose qui leur reste et dans laquelle les Scorta excellent… Vivre à la sueur de leur front. Laurent Gaudé nous offre de formidables réflexions sur la famille, l’appartenance, la filiation, la transmission. Les personnages sont voleurs, mesquins, pleins de défaut, mais on s’y attache terriblement.

J’ai été très émue par la scène de repas familial qui réunit toutes les générations, vêtues de leurs plus beaux habits. Le temps s’arrête pour profiter du bonheur de l’instant présent. L’avenir n’existe plus et les agapes de poissons et de fruits de mer pêchés le matin même se terminent une fois la pancia piena (la panse pleine). Je me suis sentie tout au long du roman transportée dans les Pouilles, dans ce petite village qui sent la tomate séchée et l’huile d’olive, où la mer brille sous le soleil écrasant.

Un roman avec peu d’actions, empreint de réalisme, qui laisse dans nos cœurs la brûlure du soleil des Scorta. Je comprends pourquoi ce roman a obtenu le prix Goncourt 2004 !

Le soleil des Scorta, de Laurent Gaudé, Actes Sud, 2004.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s