Mes lectures

Vingt-quatre heures de la vie d’une femme, de Stefan Zweig

Un classique de la littérature… que je n’avais jamais lu ! Et que j’ai eu beaucoup de plaisir à lire !

Tout début du XXe siècle. Dans un hôtel de villégiature de la Côte d’Azur survint un événement hors du commun : une femme bien née quitte mari et enfants pour un jeune homme – beau et charmant de l’avis de tous – rencontré quelques jours auparavant dans la pension. Aussitôt les langues se délient et chacun y va de son avis : mais quelle genre de femme oserait commettre un tel acte et ruiner sa réputation ? Un jeune pensionnaire prend la défense de l’accusée en acceptant que la vie amène son lot de surprises. Il attire les confessions d’une dame âgée qui s’ouvre à lui en lui offrant le récit d’une aventure qu’elle a vécue, il y a longtemps, à l’aube de sa quarantaine.

Évidemment, j’étais pendue aux lèvres de cette dame, curieuse de découvrir comment elle s’était perdue elle-même, voire déshonorée… Il en est tout autrement et je me suis laissée emporter dans l’univers de l’addiction au jeu. L’écriture de Stefan Zweig est nerveuse et emportée comme celui qui joue sa vie à la roulette du casino. Les descriptions des mains du joueur qui mise et qui perd ou gagne sont sublimes tant elles révèlent l’âme de celui qui parie.

J’ai plongé dans le cœur de cette femme, pleine de compassion, de tendresse, de naïveté face à un homme que nous, lecteurs, savons perdu. Veuve, elle redécouvre les émotions, l’envie d’une caresse, un désir puissant. Mais que lui permet la bienséance, comment peut-elle sauver cet homme sans se corrompre ? Quelle exaltation des sentiments, quel combat contre elle-même !

Ce roman offre deux heures de lecture intense, haletante, décrivant à merveille la confusion des sentiments humains.

Vingt-quatre heures de la vie d’une femme, de Stefan Sweig, Gallimard (Folio), 2013, traduction de l’allemand d’Olivier Le Lay. Édition originale : 1927

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s