Blog

Mes lectures

En attendant Eden, de Elliot Ackerman : le choix des vivants

Quel roman puissant ! J’ai été bouleversée par la lecture de En attendant Eden et l’histoire de Mary. Épouse d’un militaire engagé dans la guerre en Irak, Mary a passé les trois dernières années à veiller Eden au Centre des grands brûlés de San Antonio. Ou plutôt ce qu’il reste d’Eden, amputé des deux jambes et à l’activité cérébrale déficiente. Mary a même confié leur petite fille à sa mère pour se consacrer uniquement à Eden. Quand la famille de son mari propose de le débrancher, elle refuse et les proches s’en vont, la laissant seule à veiller jour après jour, nuit après nuit.

Lire la suite « En attendant Eden, de Elliot Ackerman : le choix des vivants »
Mes lectures

Le discours, de Fabrice Caro : rire et légèreté

Voici une lecture parfaite pour le temps du confinement si vous vous sentez l’âme en peine. Le discours offre un moment de détente et de sourires. Que demandez de plus ?

Tout commence avec Adrien, la quarantaine, qui a envoyé un texto plutôt banal à son ex-petite amie avec laquelle, comprend-on, il fait une pause. Lui, il l’aime fort sa Sonia, et la décision de la pause lui revient à elle. Évidemment, dès que le texto est envoyé, Adrien décortique la formulation et se lamente sur sa nullité. Tout prend des allures disproportionnées dans son analyse et le lecteur, conscient du drame très relatif qui se joue devant ses yeux, ne peut s’empêcher de ressentir de la compassion pour cet amoureux éperdu.

Lire la suite « Le discours, de Fabrice Caro : rire et légèreté »
Mon journal du confinement

Journal du confinement J+22

Cher journal,
J’ai retrouvé ma mémoire de poisson rouge. Tu sais, celle que j’avais lorsque les enfants étaient bébés et que je me levais quatre fois par nuit. Grâce à elle, au réveil, je redécouvre le confinement : « Oh, 1er jour de confinement ! Une journée avec les enfants, quel délice ! ».

Moi, cher journal, qui ai tendance à anticiper pour les 100 prochaines années, je vis au jour le jour et,chaque matin, je découvre avec émerveillement que je vais pouvoir :

Lire la suite « Journal du confinement J+22 »
Mes lectures

Dîner à Montréal, de Philippe Besson : le temps d’un souper

C’est le titre qui m’a attirée, moi qui vis depuis dix ans à Montréal ! Et j’ai plongé avec plaisir dans ce roman d’auto-fiction dans lequel Philippe Besson se met en scène lors d’une séance de dédicace de son dernier roman au cours de la tournée promotionnelle qui lui a fait traverser l’Atlantique.

Il revoit alors à la librairie un certain Paul Darrigrand (référence au précédent roman de Philippe Besson), qui fut son amant vingt ans auparavant. Les deux amis improvisent un dîner, avec Isabelle, la femme de Paul et Antoine, l’amoureux de Philippe depuis quelques mois. Et le temps de quelques heures, les deux anciens amants se livrent sur leur passé et s’interrogent sur ce qui les rend heureux aujourd’hui. Dîner à Montréal est un récit intimiste dont l’intensité monte au cours du repas. Les échanges plus conventionnels du début laissent progressivement place aux confidences et aux dévoilements de soi.

Lire la suite « Dîner à Montréal, de Philippe Besson : le temps d’un souper »
Mes lectures

L’intuition, et si on l’écoutait vraiment ?, de Lydie et Bernard Castells : c’est vrai, ça !

Depuis petite, je suis une fille « à antennes ». En bref, j’entre dans une pièce, je rencontre une personne, ou encore je suis confrontée à une situation et… bam, une petite voix me parle et me fait comprendre des choses impalpables et invisibles. Mais dans mon éducation cartésienne et dans notre monde rationnel, j’ai appris à enfouir cette voix, à m’en méfier car ce qu’elle me disait n’était généralement pas vérifiable, pas démontrable, pas quantifiable. Mais vous savez que depuis un an, je poursuis une nouvelle tranche de ma vie (si vous ne le savez pas, c’est par ici) et que l’exploration de mon intuition et de ma créativité en fait partie.

Lire la suite « L’intuition, et si on l’écoutait vraiment ?, de Lydie et Bernard Castells : c’est vrai, ça ! »
Mon journal du confinement

Journal du confinement J+15

Cher journal,
J’adore ma vie ! Pourtant hier, rien n’allait et j’avais envie de pleurer. Alors pour me secouer un peu, j’ai pensé à toutes les personnes qui vivaient des situations bien plus difficiles que la mienne, aux personnes qui travaillent dans les hôpitaux et les services essentiels, aux personnes malades, aux personnes âgées et isolées, aux personnes vivant dans des camps de réfugiés, etc. Et tu sais quel effet ça a eu sur mon moral, cher journal ? Cela m’a encore plus déprimée. Et comme j’étais déprimée de m’apitoyer sur mon sort, j’ai commencé à être en colère contre la terre entière, contre mon conjoint, contre mes enfants.. et surtout contre moi-même.…

Lire la suite « Journal du confinement J+15 »
Mon journal du confinement

Journal du confinement : J+10

Cher journal,
J’ai un problème de toilettes. Pas un vulgaire problème de papier toilette. Non, un vrai problème. Ma famille vit le confinement dans les toilettes. Depuis dix jours, je te jure que c’est devenu la pièce la plus occupée de la maison.

Lire la suite « Journal du confinement : J+10 »
Mon journal du confinement

Journal du confinement : J+7

Cher journal,

7e jour du confinement ! Je sais qu’à ce jour, la Terre est censée avoir été créée, mais chez nous c’est plutôt l’Enfer qui a pris le dessus ! Pourtant, je te promets que j’ai bien dû dire aux enfants 123 fois « Rangez vos jeux », 456 fois «  Mais rangez vos jeux », 678 « Mais rangez vos jeux, b… de m… (enfin dans ma tête, je le concède) ». Et bien figure-toi qu’ils n’ont rien écouté ! J’ai trouvé cela très étonnant, mais je n’ose plus rien dire car dès que j’ouvre la bouche, ils me menacent de vider leurs boîtes de Lego par terre. Je vis dans la terreur.

Lire la suite « Journal du confinement : J+7 »
Mes lectures

Le Pays des autres, de Leïla Slimani : fresque familiale autour de l’indépendance du Maroc

Le Pays des autres, c’est le Maroc où Mathilde débarque avec son mari Amine, enceinte de leur premier enfant, aux lendemains de la Seconde Guerre mondiale. Amine a été enrôlé dans les troupes de l’armée française, fait prisonnier, puis libéré et c’est comme cela qu’il a rencontré, en Alsace, Mathilde. Ils se sont plu, ils se sont aimés, ils se sont mariés. Mathilde voyait le Maroc comme un pays exotique dans lequel elle allait vivre mille aventures et c’est avec panache qu’elle quitte sa terre natale. La réalité est rude. Amine possède une ferme près de Meknès, au sol aride et rocailleux qui l’accapare entièrement. Mathilde ne rechigne pas à l’ouvrage et bientôt avec leurs deux enfants, – Aïcha et Selim -, la bonne, les ouvriers, la terre engloutit toute leur vie.

Lire la suite « Le Pays des autres, de Leïla Slimani : fresque familiale autour de l’indépendance du Maroc »
Mes lectures

Chasse à l’homme, de Sophie Létourneau : la quête de l’amour

Sophie Létourneau nous entraîne dans sa quête à l’homme imaginé et fantasmé : « Le petit Français », qui la fera voyager du Québec à la France, puis au Japon, avant de revenir déposer ses valises au Québec. J’ai suivi, avec beaucoup d’amusement, son périple. Probablement parce que je me suis un peu reconnue dans sa quête d’un idéal, il y a une quinzaine d’années lorsque je chassais moi aussi. Et parce que Sophie Létourneau évoque des lieux chers à mon cœur, qui forment mon quotidien, entre Paris et Montréal.

Lire la suite « Chasse à l’homme, de Sophie Létourneau : la quête de l’amour »